Intro CENTRE MALADIES RARESCENTRE MALADIES RARES
 

VASCULARITE NECROSANTE

CHUSPAN 2

MAINRITSAN

REMAIN

CORTAGE

OXY-MPO

DAP12-Wegener

MAINRISTAN 2

 

CHUSPAN 2

Nouvelle stratégie de traitement de la polyangéite microscopique, de la périartérite noueuse et du syndrome de Churg-Strauss sans facteur de mauvais pronostic, étude prospective multicentrique randomisée en double aveugle.

L'objectif de l'étude est de déterminer, au cours de la PAN, de la PAM et du SCS sans facteur de mauvais pronostic (FFS=0) et sans hémorragie alvéolaire pour la PAM, si l'adjonction d'emblée à la corticothérapie conventionnelle d'un traitement immunosuppresseur par azathioprine (versus placebo) permet d'augmenter le nombre de patients mis en rémission complète (BVAS=0) et de diminuer le nombre de rechutes à 24 mois, sans majorer le nombre des effets secondaires graves.

 

Etat d'avancement

Première inclusion : 6 mai 2008

Objectif : 104 patients

Durée totale de l’étude : 5 ans soit 60 mois

Durée de participation de chaque patient : 2 ans

 

Procédure d'inclusion

Les patients atteints de PAN ou SCS avec FFS=0, ou atteint de MPA avec FFS=0 et sans hémorragie alvéolaire sont inclus au moment du diagnostic de la vascularite (maximum de 15 jours préalables de corticothérapie).

Les critères d'inclusion sont vérifiés par contact avec les investigateurs, en particulier le Pr Guillevin 01 58 41 13 21 (loic.guillevin@cch.aphp.fr), en l'absence du Dr Pagnoux (jusqu'en juillet 2012).

Les patients sont inclus et la randomisation est effectuée par système internet CleanWEB.

Les données sont recueillies à l'aide d'un e-CRF électronique cleanWEB.

Le protocole est promu par l'APHP, PHRC 2006, avec la coordination de l'URC Cochin-Necker

(Me Poignant, 01 58 41 12 11).

 

HAUT DE PAGE


 

MAINRITSAN

L'objectif du protocole MAINRITSAN est d'évaluer l'efficacité du rituximab pour maintenir la rémission des patients atteints de vascularites systémiques associées aux ANCA après une première poussée ou une rechute.

Il s'agit d'une étude thérapeutique, de phase II, prospective, muticentrique, randomisée, menée en ouvert, avec deux groupes parallèles.

Après obtention de la rémission par un traitement conventionnel (corticoïdes et immunosuppresseur), les patients seront randomisés et recevront pendant 18 mois :

  • soit du rituximab, administré par voie intra-veineuse, (500 mg à J1 et J15 puis une injection systématique tous les 6 mois (5 perfusions en tout).
  • soit de l'azathioprine,par voie orale.

    L'évaluation finale est prévue 10 mois plus tard (nombre de rechutes majeures à 28 mois après début du traitement d'entretien).


Etat d'avancement

Première inclusion : 20 Octobre 2008

Objectif : 112 inclusions (56 dans chaque bras)

Durée totale de l’étude : 52 mois

Durée de participation de chaque patient : 28 mois


Procédure d'inclusion

Les inclusions sont terminées depuis le mois de juin 2010. Le suivi des patients inclus dans l’étude se poursuit jusqu’en octobre 2012. 

 

HAUT DE PAGE


 

REMAIN

Protocole EUVAS - coordonné en France par le GFEV

(promotion CHRU Lille)

Granulomatose de Wegener (formes systémiques), polyangéite microscopique, glomérulonéphrite pauci-immune avec anticorps anti-MPO : traitement d'attaque par cyclophosphamide et corticoïdes (maxi 12 mois), puis comparaison d'un traitement d'entretien par azathioprine (Imurel) "court" (arrêt entre le 21 et 27 mois après le diagnostic) versus "long" (arrêt entre 48 et 54 mois après le diagnostic).

 

Ce protocole est coordonné par l'EUVAS (Dr D Jayne), avec une promotion en France par le CHU de Lille (Pr Hatron; avec l'aide Dr. P. Vanhille du CHU de Valenciennes). Les inclusions sont effectuées en France par le GFEV directement.

 

Etat d'avancement

Objectif : 108 patients dont 10 en France

 

Les inclusions sont terminées

Résultats définitifs prévus courant 2011

 

HAUT DE PAGE


 

CORTAGE

Protocole EUVAS - coordonné en France par le GFEV

(promotion CHRU Lille)

Granulomatose de Wegener (formes systémiques), polyangéite microscopique, glomérulonéphrite pauci-immune avec anticorps anti-MPO : traitement d'attaque par cyclophosphamide et corticoïdes (maxi 12 mois), puis comparaison d'un traitement d'entretien par azathioprine (Imurel) "court" (arrêt entre le 21 et 27 mois après le diagnostic) versus "long" (arrêt entre 48 et 54 mois après le diagnostic).

 

Ce protocole est coordonné par l'EUVAS (Dr D Jayne), avec une promotion en France par le CHU de Lille (Pr Hatron; avec l'aide Dr. P. Vanhille du CHU de Valenciennes). Les inclusions sont effectuées en France par le GFEV directement.

 

Etat d'avancement

Objectif : 108 patients dont 10 en France

 

Les inclusions sont terminées

Résultats définitifs prévus courant 2011

 

HAUT DE PAGE


 

OXY-MPO

Titre de l'étude :

Valeur prédictive de la mesure de la production d'acide hypochloreux (HOCl) sur l'évolution de la polyangéite microscopique (MPA).

 

Objectif principal :

Evaluer, au cours de la la polyangéite microscopique avec ANCA anti-MPO, la valeur pronostique de la mesure de la production d'acide hypochloreux (HOCl) par la myéloperoxydase en présence de sérum.

 

Objectif secondaires :

  • étude de la relation entre la production d'oxydants par la MPO (HOCl et activité enzymatique de la MPO) et le statut clinique, l'activité et la sévérité de la maladie
  • étude des paramètres pouvant moduler l'activité de la MPO (taux sériques de MPO, céruléoplasmine, CRP).


Etat d'avancement

Première inclusion : 1er juillet 2009

Objectif : 100 patients, 50 patients ayant une MPA répondant aux critères de Chapel Hill et ayant des ANCA anti-MPO et 50 sujets sains donneurs de sang réguliers

Durée prévue de l'essai : 3 ans

Durée des inclusions : 2 ans

Durée de participation d'un patient : 1 an de suivi

 


Procédure d'inclusion

50 patients consécutifs ayant une MPA répondant aux critères d'inclusion seront prospectivement inclus dans cette étude

50 sujets sains appariés pour le sexe et l'âge seront recrutés parmi les donneurs de sang réguliers à l'Etablissement Français du Sang (EFS)

      • Antenne St Vincent de Paul, sous la responsabilité du Dr Geneviève Woimant.

 

HAUT DE PAGE


 

DAP12-Wegener

 Protocole EUVAS - coordonné en France par le GFEV

L'objectif principal de cette étude sera de vérifier l'hypothèse selon laquelle la MW est une maladie par « gain de fonction » de la molécule adaptatrice DAP12. Cette hypothèse sera vérifiée par une approche quantitative (ARNm et protéine) et qualitative (modification de la signalisation et de la fonction induites par DAP12) dans les différents types cellulaires (neutrophiles, monocytes et T CD4) chez les patients WG avec ou sans vascularite, par rapport à différents groupes contrôles. Dans le cas où des biopsies aient été faites au cours du suivi de la maladie (essentiellement biopsies rénales, cutanées ou broncho-pulmonaires), et soient disponibles dans le laboratoire d'anatomopathologie de l'hôpital, une étude immunohistochimique sera réalisée pour étudier le phénotype des cellules CD4 au sein des lésions. En outre, la spécificité des lymphocytes T CD4 pour la PR3 (point de controverse à l'heure actuelle) sera analysée par une approche ELISPOT. Ces tests nous permettront de déterminer si la signalisation excessive via DAP12 est à l'origine d'une activation pathologique des neutrophiles, des monocytes et des lymphocytes T CD4, et a un lien physiopathologique avec la constitution du granulome et des lésions endothéliales vasculaires de la MW.

Les objectifs secondaires : Parallèlement à l'hypothèse principale ciblée sur la molécule DAP12 candidate, une approche pan-transcriptomique sur sang total sera réalisée. Selon une technique récemment décrite d'analyse du profil d'expression génique du sang total (9), il est possible d'identifier des « modules transcriptionnels» formés par des gènes exprimés de manière coordonnée chez un ensemble de patients ayant une maladie donnée. La caractérisation des modifications d'expression à l'échelon de ces modules (et non à l'échelon de gènes individuels) définit une « signature transcriptionnelle » spécifique de la maladie considérée, et fournit un canevas pour l'interprétation fonctionnelle des données. Par la suite, ces modules transcriptionnels vont permettre de définir des biomarqueurs de progression de la maladie.

 

Etat d'avancement

Début des inclusions Mai 2010

Objectif : 120 patients : MW localisée (n = 30), MW généralisée (n = 30), vascularite non granulomateuse (micropolyangéite, n = 30), une granulomatose sans vascularite (sarcoïdose, n = 30), et 30 témoins sains analysables (tubes collectés à l'EFS).

Durée prévue de l'essai : 2 ans

Durée des inclusions : 2 ans

 

Procédure d'inclusion

Les patients seront recrutés dans le Centre de référence des vascularites à l'hôpital Cochin et dans le Service de Néphrologie de l'HEGP participant à l'étude. Lors de la visite d'inclusion (à l'occasion d'une visite pour suivi thérapeutique), le formulaire d'information sera remis au patient. Un délai de réflexion (patient hospitalisé : 1 journée ; patient en consultation : formulaire remis en salle d'attente) sera donné au patient. Une fois le consentement obtenu, une quantité supplémentaire de 55 ml de sang sera prélevée (voir détail ci-dessous) à l'occasion d'un prélèvement sanguin réalisé pour suivi thérapeutique. En règle générale, la participation d'un patient se limitera à une visite (une journée). Dans un petit nombre de cas (étude de reproductibilité) il sera proposé au patient de refaire un prélèvement à l'occasion d'une visite de contrôle du traitement.

 

HAUT DE PAGE


MAINRITSAN 2

Titre de l'étude : Traitement des vascularites associées aux ANCA. Comparaison, après mise en rémission par corticoïdes et cyclophosphamide ou méthotrexate ou rituximab, d’une stratégie d’administration séquentielle programmée du rituximab contre une stratégie de prescription du rituximab « à la demande ». Etude thérapeutique, de phase II, prospective, muticentrique, randomisée, menée en ouvert, avec deux groupes parallèles.


Objectif : L'objectif du protocole MAINRITSAN 2 est d'évaluer deux modalités d'administration du rituximab pour maintenir la rémission des patients atteints de vascularites systémiques associées aux ANCA après une première poussée ou une rechute. Comparaison d’une administration systématique semestrielle du rituximab à une administration selon la réascension des ANCA et CD19.

Etat d'avancement: Inclusion en cours

Début des inclusions : Novembre 2012

Nombre de sujet nécessaire: 152 inclusions (76 dans chaque bras)

Durée prévue de l'essai : 34 mois

Durée des inclusions : 24 mois

Durée de participation d'un patient: 12 mois

Procédure d'inclusion : Les critères d'inclusion sont vérifiés par contact avec les investigateurs, en  particulier le Pr Guillevin 01 58 41 13 21 (loic.guillevin@cch.aphp.frle Dr Pierre CHARLES au 01.56.61.68.41, le Dr Cohen 01 58 41 14 42 , le Dr PUECHAL 01 58 41 29 71, le Dr TERRIER 01 58 41 14 61.

Les patients sont inclus et la randomisation est effectuée par système internet CleanWEB.Les données sont recueillies à l'aide d'un e-CRF électronique cleanWEB.

ATTENTION !!!!! SEULS LES CENTRES PRE-DECLARES ET DISPOSANT DONC DEJA D'UN ACCES ET D'UN COMPTE POUR CE PROTOCOLE SUR LE SYSTEME CLEANWEB PEUVENT INCLURE LEURS PATIENTS !!!

 

 

HAUT DE PAGE


 

Sites Professionnels Vascularites

Site du groupe français d'étude des vascularites (GFEV)
www.vascularites.org


Site web de l'European Vasculitis Study Group (groupe européen d'étude des vascularites), actuellement coordonné et dirigé par David Jayne, Cambridge, UK.
www.vasculitis.org


Site web du Consortium de Recherche (USA) sur les vascularites. En anglais.
rarediseasesnetwork.epi.usf.edu


Site web du Johns Hopkins Vasculitis Center, Division of Rheumatology at Johns Hopkins, Baltimore, Maryland, USA.
vasculitis.med.jhu.edu

 


Sites patients Vascularites

 

Site web de l'association Wegener infos et autres vascularites
asso.orpha.net/WIV2/cgi-bin/site/


Site web de l'association américaine de patients atteints de vascularites
www.vasculitisfoundation.org


Association Française de la maladie de Behçet
www.association-behcet.org


Association américaine de patients atteints de syndrome de Churg et Strauss
www.cssassociation.org

 
 

Site réalisé par Sucré Saléé Communication - www.agence-sucresalee.fr